Thierry MATTHEWS

Thierry MATTHEWS

4éme journée du championnat, les 28 et 29 mai dans la rade de Brest.
Thierry Matthews  nous fait un compte rendu de la journée du 28 :

« Samedi 28 mai, le comité de course avait mouillé un parcours tactique, dit parcours banane. A cette occasion, Laurent Allard, le maître voilier de Europ’sails nous avait rejoint pour la journée.

Toute la flotte était pressée de franchir la ligne, nous étions très bien placés, mais vu le nombre de voiliers ayant mordus la ligne, le Comité fera un rappel général. La nouvelle procédure est lancée quelques minutes après, cette fois ci nous sommes un peu tôt à nous présenter près de la ligne de départ. Dans les faits, nous anticipons de 2 à 3 secondes le coup de canon, la procédure étant sous pavillon noire, nous sommes disqualifiés pour cette manche. Nous repassons quand même la ligne et nous concentrons pour faire marcher le bateau, les conseils et la qualité des réglages de Laurent ont un impact direct,  nous ne sommes plus en course, mais remontons facilement la flotte. Au bout de 2 tours, nous collons une dizaine de bateaux dans notre tableau arrière et sommes revenus sur Pichenette de Gérard Liardet.

Pour la 2e manche, notre départ est moyen; j’avais lâché du patatras principal au dernier bord de portant et cela va perturber Laurent dans ses repères de réglage. Sur cette manche, nous avons du mal à faire du cap mais notre vitesse est dans les cibles. Nous finirons la manche quelques secondes derrière Pichenette. Bilan 2e au classement de la manche.

Après avoir franchi la ligne d’arrivée de la deuxième manche, nous affalons le génois et restons tranquillement sous grand-voile, la VHF fixe ne donnant pas dans le cockpit, nous n’entendons pas le lancement de la procédure pour la 3e manche. Deux minutes avant le départ, Laurent trouvent que « ça s’agite pas mal près de la ligne de départ », nous distinguons à la VHF ce qui semble être le décompte d’un compte à rebours. Le génois est envoyé en catastrophe, nous avons un peu de retard au franchissement de la ligne, mais nous pouvons choisir le côté du plan d’eau souhaité. Malgré ce départ un peu bousculé, ce sera notre meilleure manche, nous virons en tête de notre flotte à la bouée au vent et garderons cette place sur les 2 tours jusqu’à la ligne d’arrivée. »

Laisser un commentaire